Sunday, October 17, 2010

Yves Duteil

There is one singer that always seems to bring a tear—and I don't know many people who would disagree. I've known Yves Duteil ever since we first came to France and fell in love with his poetry, his gentle way, his reflections on children and childhood.

If you are reading this and don't know his songs do yourself a favour and listen to his most famous, most well-loved song of all Prendre un enfant. I remember when it came on Radio Monte Carlo while we were all working cutting up cheese at my first job here in Trans-en-Provence all the other workers would drop tools and stop chatting. An almost sacred hush fell over the room while everyone listened. Here's a link for that song for you.

But Becky's favourite (and the reason for this post) is La tendre image du bonheur which is simply heart-rending with beauty and melancholy. Here is a link for you to listen to and here are the words. (The lnk will open a new window. If you want to follow the words, come back to this page.)

La tendre image du bonheur

by Yves Duteil

Roland rentrait de son collège
Et dormait tard ces matins-là.
Je regardais tomber la neige
En finissant mon chocolat.
Je voyais Lise à la fenêtre
En contre-jour, et dans un coin
Papa relisait une lettre
En tenant Maman par la main.

{Refrain:}
Alors, j'ai pris pour moi tout seul
La tendre image dans mon cœur,
Et d'aujourd'hui jusqu'au linceul
Ce sera celle du bonheur.

J'attendais l'heure de mon solfège
En regardant depuis l'entrée
Les pas de Lise dans la neige
Qui dessinaient comme un sentier.
Roland, pour terminer son rêve,
Faisait semblant d'être endormi,
Lorsque Maman, pour qu'il se lève,
Allait l'embrasser dans son lit.

{Refrain}

Le temps d'écrire quelques pages,
Il est passé quelques années
Sur le décor et les visages,
Et puis Maman s'en est allée.
Lise vient dîner certains soirs
Et Roland passe à l'occasion.
Papa m'appelle et vient me voir
S'il est trop seul à la maison.

Et j'ai gardé pour moi tout seul
La tendre image du bonheur,
Mais d'aujourd'hui jusqu'au linceul,
Elle me déchirera le cœur.

God bless him!


1 comment: